1

1
1

Ces formes d’ ombres sont nées d’ une recherche expérimentale et personnelle sur la pierre, motivée par une seule et unique volonté : Celle de révéler dans les ombres l’ agencement créatif intelligent…

Ces formes que vous allez voir sont le fruit d’ une investigation méthodique et laborieuse, qui se voit depuis plus de quinze ans portée par l’ inébranlable conviction qui me fait dire que l’homme de l’ âge de pierre aura su maîtriser ce matériau non seulement dans sa taille, mais aussi dans ses équilibres, ses rotations, ses bruitages, ses contours et ses ombres


voici des vidéos de pierres qui basculent en produisant le mouvement et le son du galop. En face se trouve la photo de la pierre.


galop cheval 1


galop cheval qui sonne


vidéo cheval blanc


2.2

2.2
2

3

3
3

4

4
4

Par le plus grand des « hasards » j’ ai croisé la Trace de l’ Homme ! Et depuis plus de quinze ans je piste cette trace marquée dans la pierre et lui propose le meilleur de mes capacités d’ investigation afin de retrouver les expressions des différents divertissements que la pierre a pu offrir à l’ homme…

Si j’ ai localisé et photographié ces formes, elles ne sont pourtant pas miennes …Et c’ est sûrement pour cela qu’ elles sont belles !!

En effet, au contraire de vouloir intervenir et de vouloir construire, j’ ai essayé d’ être le plus neutre et le plus réceptif possible afin de suivre et de « rembobiner le fil des ombres agencées » .Je me suis laissé guider… Je n’ ai aucun ressenti dans le cas présent d’ émotions propres à une création personnelle. Ouvrier de la lumière, apprenti des ombres et de leur langage c’ est tout ! Seule cette façon d’ agir, cette méthode empreinte de sensibilité, de vigilance et d’ abandon a permis et produit ce travail.

im1

im1
im1

3.2

3.2

1 bis

1 bis
1bis

.

.

im5

im5
im5

im 2

im 2
im2

2

2
2

im3

im3
im3

im4

im4
im4

5

5
5

6

6
6

7

7
7

8

8
8

9

9
9

10

10
10

11

11
11

12

12
12

13

13
13

14

14
14

15

15
15

16

16
16

Cette silhouette féminine de granit porte en son centre un bébé ! Le visage de cette femme et son bébé sont absolument invisibles si le faisceau lumineux n’ est pas à la bonne place !

Retrouver un travail issu des ombres, c’ est d’ abord retrouver la position exacte de la lumière sous laquelle ce travail a été effectué. Voir vidéo


http://youtu.be/yLBrajTNBDw

17

17
17

18

18
18

19

19
19

20

20
20

22

22
22

28

28
28

29

29
29

L ' EROTISME DES OMBRES...


Cette forme que je vois est vague… Je ne reconnais pas son visage… Je ne peux pas l’ aboutir ! Je n’ ai pas les bons repères ! Il faut que je change de registre ! Une femme nue ? Un sein ?... Mais oui, c’ est peut- être là une forme ou une scène érotique… Alors j’élargis mon champ d’ investigation, j’ étends ma perception, ma sensibilité, afin de capter,

de cerner les indices, les détails érotiques qui vont me mettre sur la piste de l’ aboutissement de cette forme inattendue !!

Retrouver le sens de lecture des ombres…Suivre la piste au « jugé », faire confiance à son intuition et donner des ailes à sa sensibilité pour offrir à l’ homme dont je soupçonne ici l’ empreinte, la possibilité d’avoir créé avec Intelligence,

au delà de mon attente


Donner des ailes à ma sensibilité…Oui !


Mais parallèlement à cette recherche intuitive de la forme, l’ assise objective des ombres doit se mettre en place : leurs netteté, leurs agencements et leurs corrélations. La forme d’ ombre créée de main d’ homme doit traverser la frontière de l’ imprécision, de l’ à peu prés, et venir manifester tous ses attributs dans une seule position du rayon lumineux. Trouver ce point focal du rayon lumineux, qui donnera aux ombres leur netteté et qui viendra au millimètre prés apporter des détails corroborant cette forme, comme des dents ou des pupilles brillantes, voila toute la démarche !!! La seule et implacable méthode pour retrouver les ombres agencées .


Trouver la frontière…Seul celui qui l’ aura traversée maintes et maintes fois saura la dessiner…

Seul celui qui aura cherché dans les ombres le parfum de l’intelligence pourra véritablement l' apprécier…

31

31
31

32

32
32

33

33
33

34

34
34
voici un blog de ken Jonston parlant aussi des formesfigures issues des pierres...